En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

paris_13112015_01.jpg    

Recherche
 
Fermer
Vous êtes ici :  Accueil
 
 

Présentation

Service de santé de la Résistance

Stèles - Parcours de mémoire

Descriptions des lieux & événements - Ces stèles sont ou seront équipées d'un QRCode flashable par les smartphones

Mentions légales

Bienvenue sur Le site de l'ANACR-Corrèze

Les 5 dernières nouvelles

Jean ALAMBRE, un artiste ami de la Résistance - le 23/08/2019 @ 07:44 par JeandePeyrat

Il n’est guère habituel d’évoquer la sortie d’un album de chansons dans nos publications essentiellement consacrées à la Résistance. Cependant, le dernier disque CD de Jean Alambre « Le Massacre des primevères » va faire exception car il présente une particularité qui ne peut laisser indifférents celles et ceux qui sont sensibles à l’Histoire de la Résistance limousine, du Maquis corrézien en particulier. On se souvient de la prestation de Jean Alambre

Jean_1.jpg

et de ses musiciens sur la scène de la salle des Fêtes de Treignac à l’occasion de notre congrès départemental, en octobre 2018. Jean, né au lendemain du second conflit mondial, fut un enfant et un adolescent imprégné des récits de ses parents, de sa mère notamment réfugiée à Affieux où se déroulèrent de tragiques événements. Très jeune, Jean Alambre commença à écrire des chansons, dont l’une d’entre elles a pour titre « Le Maquis corrézien ». Avec sa guitare en bandoulière, Jean, durant ses vacances scolaires passées à Affieux, partait sur sa mobylette chanter sa chanson hommage au « Maquis », à la veillée, dans la lueur des flammes des « cantous ». Aujourd’hui, Jean nous la chante enfin sur son dernier CD enregistré en avril 2019. Un demi-siècle s’est écoulé depuis ce temps, mais la chanson n’a pris aucune ride et son auteur l’interprète toujours avec la même émotion, la même chaleur. Ce n’est pas un hasard s’il est membre de l’ANACR, notre association au sein de laquelle il veut contribuer, à sa manière artistique, à ce que ne s’éteigne jamais dans la mémoire collective le souvenir de ceux qui furent le plus glorieux des remparts contre le nazisme. Par ces temps où les relents d’idées sombres planent sur l’Europe et le monde, nous ne pouvons que recommander à nos amis de l’ANACR de découvrir « Le Massacre des primevères » de Jean Alambre (15€). Pour se procurer cet album audio, des bons de commande sont disponibles auprès de Jean-Pierre Bort, à Madranges.

Lire la suite Lire la suite

Il n’est guère habituel d’évoquer la sortie d’un album de chansons dans nos publications essentiellement consacrées à la Résistance. Cependant, le dernier disque CD de Jean Alambre « Le Massacre des primevères » va faire exception car il présente une particularité qui ne peut laisser indifférents celles et ceux qui sont sensibles à l’Histoire de la Résistance limousine, du Maquis corrézien en particulier. On se souvient de la prestation de Jean Alambre

Jean_1.jpg

et de ses musiciens sur la scène de la salle des Fêtes de Treignac à l’occasion de notre congrès départemental, en octobre 2018. Jean, né au lendemain du second conflit mondial, fut un enfant et un adolescent imprégné des récits de ses parents, de sa mère notamment réfugiée à Affieux où se déroulèrent de tragiques événements. Très jeune, Jean Alambre commença à écrire des chansons, dont l’une d’entre elles a pour titre « Le Maquis corrézien ». Avec sa guitare en bandoulière, Jean, durant ses vacances scolaires passées à Affieux, partait sur sa mobylette chanter sa chanson hommage au « Maquis », à la veillée, dans la lueur des flammes des « cantous ». Aujourd’hui, Jean nous la chante enfin sur son dernier CD enregistré en avril 2019. Un demi-siècle s’est écoulé depuis ce temps, mais la chanson n’a pris aucune ride et son auteur l’interprète toujours avec la même émotion, la même chaleur. Ce n’est pas un hasard s’il est membre de l’ANACR, notre association au sein de laquelle il veut contribuer, à sa manière artistique, à ce que ne s’éteigne jamais dans la mémoire collective le souvenir de ceux qui furent le plus glorieux des remparts contre le nazisme. Par ces temps où les relents d’idées sombres planent sur l’Europe et le monde, nous ne pouvons que recommander à nos amis de l’ANACR de découvrir « Le Massacre des primevères » de Jean Alambre (15€). Pour se procurer cet album audio, des bons de commande sont disponibles auprès de Jean-Pierre Bort, à Madranges.

Fermer Fermer


Les enseignants des classes de CM1-CM2 des écoles primaires publiques et privées sous contrat, peuvent d’ores et déjà préparer ce concours pour leurs élèves, en consultant  le site du CNRD. L’information paraîtra officiellement sur la lettre hebdomadaire de la Direction académique de la Corrèze,  à la rentrée de septembre 2019, ainsi que la circulaire du DASEN lançant le concours et précisant son organisation.
 

Lire la suite Lire la suite

Les enseignants des classes de CM1-CM2 des écoles primaires publiques et privées sous contrat, peuvent d’ores et déjà préparer ce concours pour leurs élèves, en consultant  le site du CNRD. L’information paraîtra officiellement sur la lettre hebdomadaire de la Direction académique de la Corrèze,  à la rentrée de septembre 2019, ainsi que la circulaire du DASEN lançant le concours et précisant son organisation.
 

Fermer Fermer


La forêt du souvenir - à distribuer largement - le 11/06/2019 @ 10:28 par JeandePeyrat

Accueil des participants : 9h30

Thèmes abordés en lien avec l'actualité de crise sociale et morale rappelant les années 1930 en France et du concours National de la Résistance 2019 sur les répressions vichystes et nazies dans notre région de 1940 à 1944.

10h Thème 1 : l'actualité des valeurs du programme du Conseil National de la Résistance « Les Jours heureux ».

Rediffusion du film-témoignage de Robert Chambeiron, Secrétaire Général adjoint du CNR, ancien président de l'ANACR 

La genèse du CNR et de son programme. (55 mn)

Communication historique de Bernard Delaunay, introductive à l'analyse du témoignage et à la discussion.

12h 15, repas rapide

14h Thème 2: la répression vichyste et nazie à Ussel, Tulle et Oradour-sur-Glane , bilan des répressions en Corrèze.

Film : la tragédie du 10 juin 1944 à Ussel (20 mn) discussion.

Intervention de Théo Soulat : la libération d'Ussel le 17 août 1944 (15 mn), discussion

Intervention de Bernard Delaunay : l'état des recherches sur la répression en Corrèze,

Présentation du CD de l’école de Palisse sur Jean Lhomond, primé au CDRD 1er degré 2018

Discussion et conclusion de la journée.

*********************

INSCRIPTION AU REPAS

Madame, Monsieur……………………………

participera au repas amical d’un montant de  13 euros qui sera servi à 12.15 heures au restaurant Le Marmontel (à proximité de la salle) 

Nombre de participants……..….

ci-joint chèque de 13 € x ….. = ……………..

à l’ordre de : comité départemental ANACR CORREZE

A………………………….le…………………

Signature :

chèque et coupon-réponse à renvoyer avant le 11 mai à : 

FOCH Jean-Pierre. 24 avenue des 3 Astronautes.19360. Malemort

Votre participation au repas sera prise en compte uniquement à réception du chèque.

Lire la suite Lire la suite

Accueil des participants : 9h30

Thèmes abordés en lien avec l'actualité de crise sociale et morale rappelant les années 1930 en France et du concours National de la Résistance 2019 sur les répressions vichystes et nazies dans notre région de 1940 à 1944.

10h Thème 1 : l'actualité des valeurs du programme du Conseil National de la Résistance « Les Jours heureux ».

Rediffusion du film-témoignage de Robert Chambeiron, Secrétaire Général adjoint du CNR, ancien président de l'ANACR 

La genèse du CNR et de son programme. (55 mn)

Communication historique de Bernard Delaunay, introductive à l'analyse du témoignage et à la discussion.

12h 15, repas rapide

14h Thème 2: la répression vichyste et nazie à Ussel, Tulle et Oradour-sur-Glane , bilan des répressions en Corrèze.

Film : la tragédie du 10 juin 1944 à Ussel (20 mn) discussion.

Intervention de Théo Soulat : la libération d'Ussel le 17 août 1944 (15 mn), discussion

Intervention de Bernard Delaunay : l'état des recherches sur la répression en Corrèze,

Présentation du CD de l’école de Palisse sur Jean Lhomond, primé au CDRD 1er degré 2018

Discussion et conclusion de la journée.

*********************

INSCRIPTION AU REPAS

Madame, Monsieur……………………………

participera au repas amical d’un montant de  13 euros qui sera servi à 12.15 heures au restaurant Le Marmontel (à proximité de la salle) 

Nombre de participants……..….

ci-joint chèque de 13 € x ….. = ……………..

à l’ordre de : comité départemental ANACR CORREZE

A………………………….le…………………

Signature :

chèque et coupon-réponse à renvoyer avant le 11 mai à : 

FOCH Jean-Pierre. 24 avenue des 3 Astronautes.19360. Malemort

Votre participation au repas sera prise en compte uniquement à réception du chèque.

Fermer Fermer


LUTTER CONTRE L’ANTISEMITISME ET TOUS LES RACISMES - le 20/02/2019 @ 05:48 par ANACR_CORREZE

Depuis que l’extrême-droite a été portée au début des années 1970 sur les fonts baptismaux par les héritiers directs des fascistes et collaborateurs de la période noire de l’Occupation de notre pays, le discours raciste a connu une expansion à la mesure du développement de son influence électorale. D’autant plus que d’autres forces politiques, par conviction ou surenchère démagogique à visée électorale, en ont repris les thèmes, contribuant ainsi à la diffusion du poison.

Les immigrés ont été ces dernières décennies constamment visés par ce discours raciste et xénophobe, un discours qui a pris ces dernières années une ampleur et une virulence inégalées alors que se développaient d’importants mouvements migratoires de populations fuyant la misère, la répression, la guerre. En ont été la cible des immigrés venus d’Afrique Noire, des Arabes et Kurdes du Proche-Orient et du Maghreb, d’Asie du Sud mais aussi des Roms venus d’Europe centrale, orientale et balkanique.

Depuis ces dernières années a resurgi, en s’appuyant de manière contemporaine sur la crise sociale, la dégradation des conditions de vie de la population de notre pays et sur le contexte du conflit du Proche-Orient, un discours raciste, puisant ses racines dans l’antisémitisme de l’Affaire Dreyfus, des ligues fascistes de l’entre-deux guerres et du régime pétainiste, et qui, reprenant les poncifs les plus éculés faisant de tous les Juifs des gens riches, les désigne comme les véritables détenteurs du pouvoir économique et les manipulateurs complotistes du pouvoir politique, les solidarise indistinctement avec la politique d’Israël au Proche-Orient notamment dans sa négation des droits nationaux du peuple palestinien.

Ce discours raciste anti-Juifs, antisémite, est une falsification intolérable de la réalité dans ses dimensions historiques, sociologiques, politiques, il a hélas déjà tué dans notre pays. Ces crimes odieux, qu’illustre le sort tragique d’Ilan Halimi, des enfants de l’école juive de Toulouse, de Sarah Halimi et Mireille Knoll, dont les auteurs et complices doivent être le plus sévèrement punis, quelles que soient leurs motivations, auxquelles aucune perversion de raisonnement ne peut apporter la moindre justification, doivent cesser ; il faut les condamner avec la plus grande énergie et manifester la plus grande vigilance à l’encontre des discours et actes antisémites, particulièrement dans un pays comme le nôtre où, dans un passé pas si lointain, ils ont fait des dizaines de milliers de victimes.

Le combat contre l’antisémitisme, contre tous les racismes et la xénophobie, doit être une préoccupation de tous, en premier lieu des pouvoirs publics, des médias et du système éducatif. A l’ignorance et aux préjugés tenaces il faut opposer la connaissance. Ainsi, la communauté juive est, comme d’autres, une composante fondatrice du peuple français depuis le haut-Moyen âge, et il est inacceptable que quiconque, quelle que soit son idéologie, prétende que les Juifs ne sont pas des Français comme les autres et dise que leur place serait ailleurs que dans leur pays.

L’ANACR est porteuse de la mémoire des combats de la Résistance, qui rassembla dans ses rangs des femmes et des hommes qui croyaient au ciel dans la diversité de leurs religions ou qui n’y croyaient pas, qui étaient Français de naissance ou immigrés, naturalisés ou non, mais qui partageaient le même idéal antifasciste, démocratique, humaniste et antiraciste. Ce combat reste aujourd’hui pleinement le sien.

L’ANACR

Le 18 février 2019

Lire la suite Lire la suite

Depuis que l’extrême-droite a été portée au début des années 1970 sur les fonts baptismaux par les héritiers directs des fascistes et collaborateurs de la période noire de l’Occupation de notre pays, le discours raciste a connu une expansion à la mesure du développement de son influence électorale. D’autant plus que d’autres forces politiques, par conviction ou surenchère démagogique à visée électorale, en ont repris les thèmes, contribuant ainsi à la diffusion du poison.

Les immigrés ont été ces dernières décennies constamment visés par ce discours raciste et xénophobe, un discours qui a pris ces dernières années une ampleur et une virulence inégalées alors que se développaient d’importants mouvements migratoires de populations fuyant la misère, la répression, la guerre. En ont été la cible des immigrés venus d’Afrique Noire, des Arabes et Kurdes du Proche-Orient et du Maghreb, d’Asie du Sud mais aussi des Roms venus d’Europe centrale, orientale et balkanique.

Depuis ces dernières années a resurgi, en s’appuyant de manière contemporaine sur la crise sociale, la dégradation des conditions de vie de la population de notre pays et sur le contexte du conflit du Proche-Orient, un discours raciste, puisant ses racines dans l’antisémitisme de l’Affaire Dreyfus, des ligues fascistes de l’entre-deux guerres et du régime pétainiste, et qui, reprenant les poncifs les plus éculés faisant de tous les Juifs des gens riches, les désigne comme les véritables détenteurs du pouvoir économique et les manipulateurs complotistes du pouvoir politique, les solidarise indistinctement avec la politique d’Israël au Proche-Orient notamment dans sa négation des droits nationaux du peuple palestinien.

Ce discours raciste anti-Juifs, antisémite, est une falsification intolérable de la réalité dans ses dimensions historiques, sociologiques, politiques, il a hélas déjà tué dans notre pays. Ces crimes odieux, qu’illustre le sort tragique d’Ilan Halimi, des enfants de l’école juive de Toulouse, de Sarah Halimi et Mireille Knoll, dont les auteurs et complices doivent être le plus sévèrement punis, quelles que soient leurs motivations, auxquelles aucune perversion de raisonnement ne peut apporter la moindre justification, doivent cesser ; il faut les condamner avec la plus grande énergie et manifester la plus grande vigilance à l’encontre des discours et actes antisémites, particulièrement dans un pays comme le nôtre où, dans un passé pas si lointain, ils ont fait des dizaines de milliers de victimes.

Le combat contre l’antisémitisme, contre tous les racismes et la xénophobie, doit être une préoccupation de tous, en premier lieu des pouvoirs publics, des médias et du système éducatif. A l’ignorance et aux préjugés tenaces il faut opposer la connaissance. Ainsi, la communauté juive est, comme d’autres, une composante fondatrice du peuple français depuis le haut-Moyen âge, et il est inacceptable que quiconque, quelle que soit son idéologie, prétende que les Juifs ne sont pas des Français comme les autres et dise que leur place serait ailleurs que dans leur pays.

L’ANACR est porteuse de la mémoire des combats de la Résistance, qui rassembla dans ses rangs des femmes et des hommes qui croyaient au ciel dans la diversité de leurs religions ou qui n’y croyaient pas, qui étaient Français de naissance ou immigrés, naturalisés ou non, mais qui partageaient le même idéal antifasciste, démocratique, humaniste et antiraciste. Ce combat reste aujourd’hui pleinement le sien.

L’ANACR

Le 18 février 2019

Fermer Fermer


Nouveautés du site

(depuis 20 jours)

Chant des Partisans

Inscrivez vous ...

Inscrivez vous comme membre sur ce site pour avoir accès à tous les services.

 

Inscrivez vous également à la lettre d'information pour être au courant des nouveautés.

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  752504 visiteurs
  3 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 32 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
18 Abonnés

Calendrier des Assemblées Générales en Corrèze

ANACR-Corrèze : Journées « Connaissance de la Résistance » 2017

Consultez le calendrier

Infos diverses

Pour le calendrier des commémorations et autres rendez-vous merci de rechercher les précisions dans dans la presse et les autres médias.

 

Recherche
 
Fermer
Vous êtes ici :  Accueil

Ce site est compatible avec les smartphones et tablettes. Il est Responsive Web design et répond aux normes Google Mobile-friendly.

Ce site et les fichiers des membres ne sont pas déclarés à la CNIL - Dispense n° 6 - Délibération n° 2005-284 du 22 novembre 2005