En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 

paris_13112015_01.jpg    

 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Saint-Martin la Méanne :Témoignage de Lily Vergne, écrit par lui-même en octobre 2010
 
 
 

Saint-Martin la Méanne :Témoignage de Lily Vergne, écrit par lui-même en octobre 2010

Témoignage de Lily Vergne,

écrit par lui-même en octobre 2010

( sous forme d'un courrier à Jeantou Maison )

Mon cher Jeantou,

Tu m'as demandé de te donner les noms des amis qui étaient venus à Saint-Jean. Hélas, cela fait plus de soixante ans... Pour moi, c'est inoubliable. Je pense à notre cher ami décédé Louis Fraysse. C'est lui le premier qui m'a dit qu'il ne fallait pas partir au STO. Je lui dis :  Et où j'irais ?  Il me répond : Tu viendras à Cueille, tu coucheras dans la grange ! 

A mon arrivée à la grange, première des choses, il me dit : “ Parlons doucement, car quelqu'un peut nous écouter... ”, et je m'installe avec une échelle pour monter dans le foin. Le père de Louis était là, Gustou. Et Louis ajoute : “ dans deux ou trois jours, on va rejoindre le camp à Saint-Jean. ” On arrive. La sentinelle demande le mot de passe, il avait un fusil mais pas de cartouche...

Pour les noms, voilà ceux dont je me souviens : nous étions une dizaine :

Pierre Laporte, d'Argentat, décédé ;

Edouard Manaud, de La Roche, décédé ;

Saintagne, de La Roche ;

André Beauverie, de la Croix du Don ;

Toto Chabane ;

un de Marcillac, Bouboule ;

le responsable, Raymond.

Le camp a dû être dénoncé et une partie est partie vers Lafage, je crois, et nous, nous sommes partis à trois ( Laporte, Manaud et moi ) vers Champagnac.

La suite est dans le livre  Le pain partagé  de Roger Colin.

J'ai oublié de dire au début que pour mon départ au maquis, le maire, Marouby, était présent, et c'est toi, Jeantou, qui l'avait mis en place de maire de Champagnac.

J'ai rejoint la 23-44 ème compagnie FTP. Je conduisais les véhicules, même un car qui a servi pour conduire des Géorgiens pour l'attaque de Tulle, et pour bien d'autres choses.

Une petite chose : pourquoi dit-on  le nid d'aigle , alors que c'était un nid de buses ? ( On était trois pour aller chercher les petits à flanc de rocher... )


Date de création : 07/10/2019 @ 11:31
Catégorie : -
Page lue 420 fois